Loading

La foule au Rivage pour les 30 ans d'Animai

La fête a été belle, du 16 au 20 mai 2012, pour célébrer le 30ème anniversaire d'Animai. Faisant une très grande place à la scène musicale veveysanne et offrant une multitude d'activités sous le soleil, cette édition avait pratiquement tous les atouts dans son jeu.

La soirée du jeudi 17 mai a débuté avec une petite cérémonie officielle au cours de laquelle la Ville de Vevey, représentée par le Syndic Laurent Ballif et la Municipale en charge de la Jeunesse Elina Leimgruber, entendait remercier les instigateurs de cette magnifique manifestation qui a forgé pour une bonne part la personnalité culturelle veveysanne. Le principal artisan de cette événement, qui l'a mené durant les quatre premières éditions, de 1982 à 1985, est bien évidemment Mike Ingle (au micro ci-dessus), qui a été également le premier animateur de rue de la ville. A l'occasion de ces retrouvailles, il était accompagné (ci-dessus de gauche à droite) de MM. Michel Schaer, Henri Dill et Nicholas Gyger. Manque naturellement sur la photo le cinquième membre de l'équipe d'alors, M. Bernard Schneider, décédé dans un accident d'avion durant les années 1990.


Si le mercredi a inspiré les pires craintes aux organisateurs, avec pluie, vent et froidure, la suite de ce week-end prolongé de l'Ascension a été idéale pour les animations. Familles, enfants, ados et passionnés de musique en ont eu "pour leur argent", ce qui est un comble pour un festival entièrement gratuit !
Au Jardin du Rivage, des activittés sportives et artistiques étaient proposées par les associations et clubs de la ville. Placée sous la responsabilité conjointe de Jeunesse (Gayanée Rossier) et de Culture (Marie Neumann), cette édition a été de très haut niveau musical également.

 

Une fillette semble craindre le pire alors
que la maquilleuse s'apprête à pulvériser
la teinture sur sa joue.



L'habileté des enfants était sollicitée dans plusieurs ateliers de bricolage. Il leur était possible de fabriquer entièrement un hélicoptère fonctionnant à l'énergie solaire... mais cela n'était pas suffisant pour lui permettre de décoller (photo ci-dessus) !

 

Par ailleurs, l'association Viviskes, qui entretient le souvenir des techniques anciennes dans le cadre de jeux de rôles, offrait la possibilité de fabriquer des bijoux celtiques ainsi que des anneaux destinés à constituer une cotte de mailles (photo ci-contre).


A côté des jeux de l'esprit, des bricolages, des contes, du théâtre et de la robotique, les enfants pouvaient également se défouler, que ce soit en street dance (ci-dessus) ou en s'initiant au corps-à-corps du football américain (ci-contre).


Toujours dans les activités physiques, jonglage, maîtrise des assiettes au bout des baguettes ou échasses étaient également au programme de ces cinq jours.


Santé et convivialité étaient une des composantes de cet événement. Jeunesse met un point d'honneur à animer un stand de prévention des dépendances, et tout est fait pour que tous les visiteurs trouvent un interlocuteurs à leur écoute.

Soirées musicales

Chaque soir, le public avait rendez-vous sur la grande scène du Jardin du Rivage pour des concerts de très grande qualité. Mercredi, ce sont les élèves du Conservatoire qui ont abordé tous les genres, du classique au rock en passant par la musique celtique. Jeudi, après la partie officielle, c'était un groupe zurichois, les Delilahs, qui ouvraient les feux, avant que le groupe emblématique de la scène veveysanne Tafta n'affole le public féminin du Rivage. Le vendredi était la soirée organisée par le RKC, avec tout d'abord notre Anglo-Saxon de la Riviera Mark Kelly suivi de grosses pointures écossaises et danoises. Le samedi était la soirée la plus réussie, avec plus de quatre heures de musique assurée par tous les groupes constituant l'Association de la Ferme Menthée (AFM). Avec un show impressionnant et extrêmement bien rôdé, ils sont parvenus à enchaîner les styles, les groupes et les instruments pratiquement sans une seule interruption entre 21h et 1h du matin. Il y en avait pour tous les goûts, comme le Raffa FM (photo ci-dessus), qui oscille entre très bonne musique et second degré, pour le plus grand plaisir des connaisseurs... et des autres !

Pour la soirée du samedi, dont les conditions ont été quasiment idéales avec une température agréable et pas une goutte de pluie, la foule était au rendez-vous. Si l'on ajoute aux spectateurs installés devant la scène ceux qui ont suivi les activités de la journée, ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont profité de cette belle journée.

Au final, le beau temps durant les quatre derniers jours aura été un allié précieux pour les organisateurs. Cette manifestation gratuite, largement subventionnée par la commune et la région, dépend également pour une bonne partie des recettes enregistrées par ses bars. Et qui dit soleil et chaleurs dit... soif !


Le jeudi, la vedette est revenue au groupe veveysan Tafta (ci-dessus), alors que l'AFM a aligné durant quatre heures ses 35 musiciens sous forme d'un immense relais musical.

Soirée Impro

La soirée du dimanche n'a pas dérogé à la tradition avec le match d'impro, opposant deux équipes de comédiens romands. La nouveauté était cependant dans le fait que le spectacle s'est déroulé dans la salle du Théâtre municipal, attirant dans ces lieux une foule de jeunes pas forcément familiers avec les lieux. Autre innovation d'importance, l'utilisation d'un décor évolutif sous la forme d'un dessin réalisé en direct et projeté sur un écran au fond de la scène.


Durant la "compétition", notamment pendant que les équipes se préparent à un duel, le dessinateur pouvait intervenir directement depuis son poste à côté de la scène pour compléter le dessin.

Le maître de cérémonie a été, comme toutes ces dernières années, l'animateur Thierry Chevalley.