Loading

La Fête des Voisins s'enracine sous le soleil

Grâce, pour une fois, au soleil, la Fête des Voisins fixée internationalement au mardi 29 mai 2012 a pu prendre toute sa dimension dans les quartiers de la ville. Au total, ce sont 61 groupes qui ont annoncé un repas en commun dans la région, dont une trentaine à Vevey même.


A Charmontey, les trois petits immeubles construits dans les années 1930 en bordure de la forêt ont une population qui aime se retrouver pour des événements plus ou moins improvisés, en utilisant les espaces mis à disposition par la commune au plateau de Pra également.


Dès 18h, la maison de quartier de la rue de l'Union, la Villa Métisse, était ouverte pour accueillir sa clientèle habituelle. Le Président de l'Association Vevey-Ouest, M. Petruzzelli, accueillait les participants avec le verre de l'amitié.

Il faut reconnaître que les événements situés au sud des voies ferrées étaient moins nombreux, mais on en trouvait également dans le quartier des communaux et la Vieille Ville.


Autour de la Place Robin, les fêtes étaient nombreuses, comme le veut l'habitude dans ce quartier où la vie communautaire est très vivace. La Fondation Verdeil accueillait membres et voisins dans sa cour, alors que, de l'autre côté de la rue du Nord, c'étaient les inamovibles organisateurs du grand bâtiment aux flancs boisés qui, pour une fois, n'avaient pas eu besoin de se réfugier sous les auvents.


La rue des Tilleuls avaient des fêtes à ses deux extrémités, dans une petite cour tout à l'ouest (ci-dessus) tout comme à l'arrière de la boucherie à l'est (ci-contre).


Tout contre la Place Robin, on découvrait déjà un peu l'ambiance de la future Fête multiculturelle avec son président, Francis Baud, à la raclette.


A l'avenue Gilamont, les habitants de la Villa Victoria s'étaient installés sur le trottoir, sans attacher d'importance au trafic qui passe juste devant. La plaisir de déguster une crêpe entre amis fait oublier bien des choses.


Au pied des tours de Gilamont, la fête réunit les habitants et les utilisateurs de la Jouerie, avec l'animation musicale d'Henri pour combattre la fraicheur qui commence à monter de la Veveyse.

De l'autre côté de la colline, les fêtes s'étagent également le long de l'avenue du Major-Davel (ci-dessus) et de la route de St-Légier (ci-contre). Au chemin Couvreu (en haut à droite), une bande de hooligans (!) a même carrément squatté la rue pour installer des tables en travers de la chaussée, une animation inhabituelle dans ce quartier tranquille.