Loading

LES ATELIERS DE LA CVC


Grâce à sa collaboration avec la Conférence des villes suisses en matière culturelle (CVC), la Ville de Vevey peut offrir à ses artistes des opportunités de résidence. Le programme permet aux artistes d'entrer en contact pour une durée de 3 à 6 mois avec un pays, un style de vie et une culture parfois très différents de ceux qu'ils connaissent en Suisse. Les artistes bénéficient d'un atelier habitable ainsi que d'un soutien financier octroyés conjointement par la CVC et par la Ville de Vevey. Ce programme au bénéfice des artistes veveysans professionnels fonctionne de manière cyclique, en alternance avec les autres villes membres de la CVC. Le Service culturel continue ainsi à développer son aide à la création et à la diffusion.

LES ATELIERS


- La résidence de Buenos Aires (Argentine) est située au centre-ville, dans le quartier de La Boca et comprend trois ateliers disponibles simultanément pour les artistes de différentes villes suisses. Le séjour est de 6 mois.

- La résidence de Gênes (Italie), une des villes portuaires les plus importantes de la Méditerranée, permet une résidence de 3 mois dans un immeuble abritant deux ateliers.

- La résidence au Caire (Égypte) dure 6 mois et est située sur l'Ile Jacob du Nil, en face du Vieux Caire. Elle comprend trois ateliers occupés simultanément par les artistes de différentes villes suisses membres de la CVC.

Pour en savoir plus : site de la CVC > Ateliers


LES RÉSIDENCES 2014-2019


Buenos Aires
Adrien Chevalley a bénéficié de la résidence de six mois à Buenos Aires du 1er juillet au 31 décembre 2014, avec un projet photographique de collection d’objets et l’ambition d’en faire une publication. Né en 1987, Adrien Chevalley est diplômé de la HEAD (Genève) en Arts visuels et est l'un des membres fondateurs du collectif veveysan RATS.

Salomé Kiner profitera de la résidence argentine du 1er janvier au 30 juin 2019. Elle a pour projet
d’écrire son premier livre de fiction et saisira l’opportunité de son séjour dans le quartier de La Boca à Buenos Aires pour enquêter sur le club de football du même nom où se cachent les personnages manquants de son roman. « Miss France, Grande Couronne » est un récit générationnel planté dans la grande débâcle des années 2000, des nouveaux visages de la célébrité aux technologies de la communication. Salomé Kiner est journaliste, critique littéraire et auteure. Après des études à Paris (CFJ), elle a travaillé pour ARTE et Radio France avant de s’installer à Vevey. Elle collabore désormais avec Le Temps et la RTS (Couleur3) et anime régulièrement des conférences et tables rondes publiques avec des écrivains. Elle fait partie du collectif d’artistes RATS, fondé à Vevey en 2009. Elle a déjà publié deux livres : le guide des « Journées parfaites en Suisse » (Ed. Helvetiq) et « 50 Summers of music » (Ed. Textuel) écrit en collaboration avec Arnaud Robert.

Le Caire
Céline Burnand a été sélectionnée pour la résidence de six mois au Caire du 2 février au 30 juillet 2016, durant laquelle elle a proposé de constituer une série de portraits de protagonistes locaux : artistes de sa génération, acteurs politiques ou encore habitants du quartier avec lesquels elle a cherché à lier un contact privilégié au cours de son séjour. Née en 1987, Céline Burnand est une descendante du peintre réaliste Eugène Burnand. Diplômée de la HEAD (Genève) en Arts visuels et titulaire d’un Bachelor en Lettres de l’Université de Lausanne en histoire de l’art et du cinéma, elle travaille principalement le dessin et la vidéo. Membre fondateur du Collectif veveysan RATS, elle vit actuellement entre Vevey et Berlin.

Gênes
Simon Deppierraz est parti pour la résidence de trois mois à Gênes du 2 décembre au 27 février 2015, durant laquelle il a proposé de confronter sa pratique plastique à l’univers portuaire de la ville italienne ainsi que de présenter une exposition in situ. Né en 1984, Simon Deppierraz est diplômé de l’ECAL (Lausanne) et a notamment participé, parmi de nombreuses expositions en Suisse et à l’étranger, au projet collective TET A TET #2 à l’Ex-EPA en 2011.
La résidence de trois mois à Gênes (du 1er septembre au 30 novembre 2017) a été attribuée à Mathias Forbach en mars dernier. Sous le titre « Wallgänger », il propose un travail qui associe dessin et édition et s’inspirant des vestiges des murs bâtis autour de la ville de Gênes au cours des siècles passés. En résultera une publication sous la forme d’une petite série de leporellos, inspirés des « Ricordo di », carnets de photographies touristiques qui sont apparus au dix-neuvième siècle en Italie. Diplômé d’un bachelor de l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne) et d’un master de la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design), Mathias Forbach pratique le dessin et l’illustration depuis plus de dix ans. Il enseigne depuis 2009 à l’ECAV (Ecole Cantonale d’Art du Valais) et cofonde l’espace d’art contemporain veveysan STADIO en 2014.