Loading

Le messager boiteux

  Säuberlin & Pfeiffer S.A.
Avenue Nestlé 29
1800 Vevey
L'almanach "Le véritable messager boiteux",
mémoire et voix du pays profond,
apporte année après année sa sagesse,
son humanisme, son humour,
ses prévisions du temps
et ses conseils, depuis 1708.

Histoire

A l'aube du XVIIIe siècle, le canton de Vaud était sous domination bernoise et l'imprimerie était une activité encore peu développée et surtout très surveillée, il s'agissait tout d'abord d'éviter tout texte désobligeant à l'égard de Leurs Excellences de Berne et de protéger les imprimeurs déjà établis à Berne. La censure régnait et les nombreuses difficultés administratives décourageaient toute entreprise nouvelle.

C'est dans ce cadre-là que paraît, pour la première fois à Vevey en 1708, un Messager boiteux, d'origine bernoise et en français, sur des presses à bras (dites modèle Gutenberg) qui a poursuivi son bonhomme de chemin et évolué pour parvenir jusqu' à nos jours.

Les almanachs anciens et récents sont des témoins précieux de ce que furent les temps dont ils parlent. Ancêtres de la presse à sensation, leurs textes mêlaient le sensationnel, l'exceptionnel et le mystérieux.

Les almanachs contiennent trois parties principales: le calendrier, les éphémérides et des textes qui racontent ce qui s'est passé en d'autres lieux durant l'année écoulée. Les faits divers entourent d'invraisemblables anecdotes. La grande histoire côtoyait la petite.

Une enquête réalisée, il y a quelques années, révèle que la rubrique la plus lue est celle des prévisions météorologiques.

Enfin, tout le monde romand connaît e Messager boiteux. Sa silhouette caractéristique est même plus connue que ne l'est l'almanach dont il a emprunté le nom. Alors que son modèle est resté à dessein mystérieux, celui qui l'incarnait était devenu très populaire et apprécié de tous. Il eut plusieurs représentants en chair et en os, et celui dont aujourd'hui chacun se souvient était Samuel Burnand (à gauche) qui fut l'un des nombreux figurants de la Fête des vignerons de 1955 et 1977. Il continua à tenir ce rôle jusqu'à sa mort en 1985.

Et en 1999, Jean-Luc Sansonnens

Texte extrait du livre de Liliane Desponds

"Messager boiteux - Trois siècles d'histoire au travers du terroir"
paru en 1996 aux éditions CABEDITA