Loading

PictoBello 2009 offre un somptueux décor dessiné à Vevey

Pour sa 6ème édition, PictoBello a présenté un spectacle de création impressionnant aux amateurs de dessin. Samedi 9 mai 2009, une vingtaine de créateurs ont réalisé leur oeuvre éphémère chacun sur un des grands panneaux installés en quatre endroits de la ville. L'exposition demeure visible jusqu'au 30 mai.

Chaque année, la manifestation créée par le Service culturel de Vevey prend de l'importance: par la qualité des dessinateurs, qui apprécient grandement de pouvoir créer en contact direct avec le public, et par l'intérêt suscité justement auprès des amateurs de dessin et des badauds en général.

Deux innovations ont contribué à dynamiser cette 6ème édition. La première est la décision de scénariser la manifestation, en offrant un fil rouge (une histoire policière) aux dessinateurs. La seconde en faisant travailler des dessinateurs sous la Grenette, dont les panneaux ont été ensuite installés à la Place Robin.
Ces innovations ont donné du crops à la manifestation, une impression d'ensemble, avec un centre installé à la Place du Marché et une homogénéité de la création malgré des styles multiples.


Au bas de la Place du Marché, ce sont les dessinateurs publiés par la maison d'édition veveysanne Castagniéé qui occupaient les six panneaux du bord du lac. Placé sur le principal axe de promenade, ils ont suscité un grand intérêt durant toute la journée. Le seul problème a été la pluie, qui s'est invitée vers 16h et qui a noyé les papiers, ce groupe de dessinateurs étant pratiquement les seuls qui n'avaient pas tout à fait terminé leur oeuvre.

Sur le côté lac des panneaux installés au bas de la Place du Marché, le travail des poulains de Castagniééé a impressionné tous les amateurs de grisés. La qualité du travail a pu être admirée de près jusque dans le détail.


A la Place de l'Hôtel-de-Ville, les panneaux étaient protégés par le feuillage des arbres. Cela n'a pas gêné le dessinateur genevois Wazem (à gauche), qui avait terminé son travail avant midi. A côté de lui, un étonnant chat de poubelles au mouvement fulgurant (ci-dessus).

C'est à la Place de la Gare que la volonté de créer un scénario cohérent pour les différents dessins est le plus sensible. Il faut dire que c'est l'emplacement octroyé aux dessinateurs de la maison d'édition Les Enfants Rouges, qui avaient également installé un stand présentant l'ensemble de leur production.
Si l'impact du scénario y est plus perceptible, c'est que l'auteur de cette trame est précisément le scénariste maison de ce collectif, Joseph Incardona. Il a eu le temps de faire un découpage complet d'une histoire en cinq cases, chaque dessinateur traitant son morceau avec son style propre.

Vu de la rue, l'alignement des trois panneaux offre un panorama très intéressant de trois styles efficaces en matière de polar, du noir-blanc semi-réaliste à la dominante rouge, en passant par l'ambiance de nuit rendue toute en nuances de couleurs.


Le vernissage a eu lieu en fin de journée sous la Grenette, le délégué à la culture veveysan, M. Stefano Stoll (ci-dessus) se réjouissant de la réussite artistique et populaire de cette 6ème édition. A ce moment, les six dessins étaient encore exposés à cet endroit.