Loading

Ne les nourrissez pas !

Fortement implantés en zone urbaine, pigeons et corneilles prolifèrent. Ils causent de nombreux désagréments tels, par exemple, des salissures sur les bâtiments, véhicules, biens publics. Les corneilles, toujours plus familières, visitent les corbeilles à déchets ou crèvent les sacs à ordures en dispersant leur contenu; de plus, ce sont d’importantes prédatrices de petits passereaux par le pillage de nids et la destruction d’œufs et de couvées.

Or bien que ces oiseaux trouvent sans problème la nourriture adéquate qui leur est nécessaire, ils sont trop souvent nourris par la population.

Rappelons que le Règlement d’exécution de la loi du 28 février 1989 sur la faune (RLFaune) stipule :


Art. 4 – Limitation du nourrissage (loi, (art.7)
Il est interdit de nourrir les oiseaux et les mammifères sauvages; les exceptions prononcées par la Conservation de la faune sont réservées.
Du 1er novembre au 15 avril, le nourrissage de petits passereaux et des oiseaux aquatiques est admis.

Nous vous prions donc instamment de renoncer à nourrir pigeons et corneilles.

(illustration : L. B. Tettenborn)

Dans cette rubrique