Loading

Le Musée d'Art Moderne de New York s'intéresse à Vevey

Le célèbre MoMa (Museum of Modern Art) de New York était représenté par sa directrice de la communication, Mme Kim Mitchell, à la Journée du "Visual Merchandising" au CEPV le 26 février 2010. Simple et enthousiaste, elle a convaincu ses auditeurs mais s'est également passionnée pour les richesses culturelles de Vevey.

Responsable de l'unité Visual Merchandising au Centre d'enseignement professionnel de Vevey, Mme Rita Régamey (à gauche sur la photo) est parvenue à créer une dynamique en Suisse autour de cette nouvelle spécialité de la communication. Reconnue comme formation supérieure, elle vient d'être élargie par une formation en cours d'emploi, également délivrée à Vevey.
Les contacts de Mme Régamey au niveau international, tant pour des mandats que pour des conférences, lui ont permis de nouer des relations avec de nombreux professionnels de haut niveau dans le monde entier. C'est ainsi qu'elle est entrée en contact avec Mme Kim Mitchell (au centre sur la photo ci-contre), Directrice de la communication et des publications du Museum of Modern Art (MoMa) de New York et a pu l'inviter à présenter un exposé lors de cette journée à Vevey. C'est M. Edward Rozzo, professeur de Culture visuelle à Milan et également intervenant au CEPV dans les cours de Visual Merchandising, qui a procédé à un entretien introductif avant la conférence proprement dite de Mme Mitchell.

 


La journée présentait de nombreuses démarches utilisant de nouvelles technologies de communication, ou des outils innovant dans ce domaine.
D'un récent déplacement au Brésil, Mme Régamey a ramené des contacts qui lui ont permis d'avoir la participation de Mme Sylvia Demetresco, qui a présenté un projet de revitalisation d'un quartier abandonné de Rio de Janeiro (photo ci-dessus).

La technique la plus étonnante a été la "Réalité augmentée", développée à l'EPFL et présentée par un entrepreneur vaudois audacieux, M. John Miles (photo ci-contre).

Placée en fin de journée de ce vendredi 26 février, la conférence de Mme Mitchell intitulée "Quand le Musée se démarque" était la plus attendue. On peut seulement regretter que l'information à propos de sa venue ait été limitée strictement au cercle des étudiants et des professeurs du CEPV, avec relativement peu de diffusion auprès d'autres groupements professionnels de toute la région, voire du canton. Vu l'exiguïté des lieux, cela aurait certes posé quelques problèmes, mais il est certain que nombreux auraient été les responsables d'institutions culturelles qui auraient pu tirer profit de cette venue.
Cependant, comme Mme Mitchell a été apparemment conquise par le charme de la région et a l'intention de revenir la visiter plus en détail, d'autres occasions pourraient se présenter à l'avenir.

 

 



Les techniques de communication du MoMa, adaptées à l'environnement urbain et aux occasions qui se présentent au fil des saisons, a constitué le coeur de l'exposé de Mme Mitchell. Les conditions sont naturellement très différentes de celles d'un musée dans notre pays, où les fonds publics assurent le fonctionnement des institutions. Avec ses 3,2 millions de visiteurs annuels, le MoMa est un phare de communication culturelle qui doit drainer l'intérêt des amateurs et des mécènes.


Même la partie apéritive avait une connotation "Décoration" de haut niveau, avec une présentation artistique des mets offerts. Quelques mots ont été brièvement prononcés, dans une partie officielle informelle, par le Directeur du CEPV, M. Michel Berney, ainsi que par le Syndic de Vevey, M. Laurent Ballif.

L'Alimentarium a été l'institution veveysanne qui a le plus profité de la présence de Mme Mitchell. Au terme d'une première visite jeudi, elle a été tellement enthousiasmée qu'elle y a passé à nouveau deux bonnes heures le samedi. On la voit en conversation avec Mme Catherine Gex, responsable de la médiation à l'Alimentarium.