Loading

Décès du doyen des Vaudois, le Veveysan Hugues Cuénod

Alors qu'il désirait par-dessus tout finir ses jours en été dans son château de Lully s/Morges, M. Hugues Cuénod est décédé lundi 6 décembre 2010 dans sa maison de Vevey sur la Place du Marché. Il avait fêté ses 108 ans le 26 juin dernier, étant né au tout début du XXème siècle (1902).

M. Cuénod avait l'habitude de passer l'été dans son château du village de Lully, au-dessus de Morges, et de revenir à Vevey pour passer l'hiver. Ces dernières semaines, la transition s'était révélée difficile et des ennuis de santé l'avaient profondément affecté.
Malgré son grand âge, Hugues Cuénod, très fier de son statut de "Plus Vieux Vaudois" et de 3e "Plus Vieux Suisse", a frappé tous ceux qui l'ont approché par sa vitalité et sa vivacité intellectuelle. La Municipalité de Vevey avait été représentée l'été dernier pour son 108ème anniversaire par Mme Madeleine Burnier et M. Marcel Martin, et ils avaient pu se rendre compte de sa mémoire encore sans faille.
Durant la cérémonie funèbre, un petit-neveu d'Hugues Cuénod a évoqué une discussion qu'il avait eue avec lui. Il s'était rendu compte de son très grand âge lorsque "Huguy" avait fait mention que son 10ème anniversaire avait été perturbé par... le naufrage du Titanic !



Le 26 juin 1902, Hugues Adhémar Cuénod était né dans la maison de son grand-père maternel à Corseaux. Le 6 décembre 2010, il est décédé dans la maison de son grand-père parternel à Vevey. Ce bâtiment, au nord-ouest de la Place du Marché, est celui qu'a occupé durant une cinquantaine d'années la Banque Cuénod, établissement familial absorbé par la suite par l'UBS.

La cérémonie funèbre s'est déroulée en présence d'une centaine de personnes dans la petite chapelle de Lully, qui a été construite en 1960 sur un terrain offert à la paroisse par M. Cuénod et sa soeur Danièle. La commune de Vevey a honoré son doyen d'âge par la présence du Syndic Laurent Ballif ainsi que par une couronne aux armes de la ville.

Si la personnalité de M. Cuénod a été évoquée régulièrement ces dernières années, ce n'est pas seulement en raison de son âge, mais bien entendu en référence à l'immense carrière de chanteur d'opéra qu'il a conduite jusqu'à un âge avancé. En juin 2002, une grande fête d'anniversaire avait été organisée pour ses 100 ans au Théâtre de Vevey. A cette occasion, qui lui avait permis de retrouver un grand nombre de ses anciens parten aires, il avait encore fait la preuve de sa puissance vocale en se mêlant aux représentations. On évoque également pour attester de sa longévité dans la carrière le fait qu'il a fait sa "première" au Metropolitan Opera de New-York à 85 ans dans le rôle de Turandot.
Plus récemment, son nom avait été cité également dans un autre domaine puisqu'il était devenu, à l'âge de 102 ans, la personne la plus âgée à avoir souscrit un partenariat enregistré, avec son compagnon M. Alfred Augustin. Cette cérémonie avait eu lieu à l'Hôtel-de-Ville de Vevey sous la conduite de l'officier d'état-civil, la Municipale Madeleine Burnier.


La cérémonie funèbre, menée par le pasteur Pierre Soutter, a fait une large place à la musique, comme l'a voulu M. Augustin. Des membres de la famille sont venus de toute l'Europe.

Au terme de la cérémonie funèbre, et ainsi que M. Cuénod en avait exprimé le désir, les participants ont été invités à se constituer en cortège derrière le corbillard.
Celui-ci, une très belle voiture hippomobile doté d'un catafalque et couvert de fleurs, a mené le défunt par les rues du villages de Lully jusqu'à sa dernière demeure.
M. Hugues Cuénod a demandé à être enterré à Lully, aux côtés de sa mère et de sa soeur, décédée il y a une douzaine d'années.

Le cortège funèbre a fait une halte intermédiaire, avant de se rendre au cimetière, au château de Lully, propriété de la famille Cuénod.
Alors que la famille se recueillait brièvement autour du cercueil dans ces lieux que M. Cuénod affectionnait tout particulièrement, les invités ont pu apprécier ce ravissant bâtiment, maintenu dans un état très naturel tout en étant adapté aux conditions de vie d'aujourd'hui.

En 1935, on peut comparer le modèle à sa caricature, tous deux parus dans l'Auditeur.

 


Le portrait ci-dessus date de 1938, à l'occasion d'un passage à la radio. Ci-contre, la fiche du film tourné en 1984 dans le cadre de la série Plans-Fixes.