Loading

Consommation/ Ville - Campagne

Label "Fraîcheur locale"

Potagers urbains

Ô D'ICi

L'Agrihotte
Gobelets réutilisables
Objectifs

LABEL "FRAICHEUR LOCALE"

_

Afin de promouvoir la vente directe et les produits régionaux sur le marché de Vevey, un label appelé "Fraîcheur locale" a été créé afin d'informer les consommateurs. Ce label doit permettre aux consommateurs d'identifier les marchands proposant des produits régionaux (Vaud, Valais et Fribourg) sur leur stand ou dans leur magasin. Les critères pour bénéficier du label sont les suivants :

Pour les produits maraichers (fruits et légumes)

  • De mi-mars à mi-décembre, une moyenne de 80% des fruits et légumes proposés sur le stand doivent provenir des cantons de Vaud, Fribourg ou Valais.
  • Les produits suisses doivent être privilégiés par rapport aux produits étrangers. La provenance des produits doit être clairement indiquée.

Pour les produits de base non-maraichers (ex. lait, viande, poisson, fleurs...)

  • Sur l'année, 90% des produits proposés sur le stand doivent être des produits régionaux (Vaud, Valais, Fribourg).
  • Les produits suisses doivent être privilégiés par rapport aux produits étrangers. La provenance des produits doit être clairement indiquée.

Pour les produits transformés (ex. fromage, pain, terrine...)

  • Sur l'année, 90% des produits proposés sur le stand doivent être des produits régionaux (Vaud, Valais, Fribourg).
  • Au minimum 80% des matières premières du produit sont issues des cantons de Vaud, Fribourg ou Valais.
  • La dernière étape de transformation du produit, au minimum, doit avoir lieu dans le canton de Vaud, Fribourg ou Valais. La décongélation ou la cuisson ne sont pas considérées comme des étapes de transformation.
  • Les produits suisses doivent être privilégiés par rapport aux produits étrangers. La provenance des produits doit être clairement indiquée.

MARCHANDS BENEFICIANT DU LABEL

  • Ass. Lumière des Champs, Edouard Sudan, Boulanger, Estavannens
  • Ass. Lumière des Champs, Flore Binggeli, Chevrière, Granges
  • Christophe Dini & Fils, Primeur, Charrat
  • Etablissement horticole Jolidon, Lonay
  • Famille Vuadens, Fleurs de saison, Blonay
  • Fromagerie, Bérangère Carron, Fully
  • Les Jardins du Closy, Laetitia Roset, Puidoux
  • Lucienne et Henri Chollet, Agriculteurs, Forel
  • Marché de Delphine, Delphine Rea-Martin, Puidoux
  • Muller Fruit, arboriculteur, Cheseaux/Noréaz
  • Pêcherie du Haut-Léman, Clarens
  • Yvonne Koller & Filles, Production de légumes bio, Maracon

Vous êtes un marchand et souhaitez bénéficier du label ? Contactez nous !
Télécharger le flyer





__

POTAGERS EN BAC

_

La Ville de Vevey met à disposition son espace public pour les personnes n'ayant pas accès à un jardin privatif et qui désirent cultiver des légumes,des fruits, des plantes ou des fleurs dans des potagers en bacs.

Les 5 étapes à suivre :

  1. Avant de démarrer le projet, il est impératif qu’au minimum 5 familles soient garantes de l’entretien des potagers. Ceci pour que le projet puisse être pérenne et si possible, soutenu par une association de quartier.
  2. Définir un endroit avec le nombre de potagers souhaité (1 par famille) et faire un plan de situation. L’espace proposé doit être résiduel (inutilisé par les usagers de l’espace public).
  3. Envoyer une demande à l’Agenda 21 avec le plan de situation et noms et adresses des personnes investies dans le projet.  
  4. L’ensemble du matériel et la mise en œuvre des potagers sont à la charge des participants au projet.
  5. La Ville offre des conseils, un accompagnement et met à disposition l’espace public.
Pour plus d'informations, téléchargez la fiche technique ici !
 
Ces bacs sont privés, veuillez donc respecter les cultures de chacun et ne pas cueillir les légumes, fruits, plantes, fruits qui y poussent !

 


 


 


__

POTAGERS URBAINS
_

En 2015, le potager urbain du Potaclos a été créé au Chemin du Petit-Clos 3, suite à la démolition de la Villa Gerhard.

Le principe d'un potager urbain est d'attribuer aux habitants, associations et fondations intéressés, une parcelle cultivable de quelques mètres carrés à proximité immédiate de leur lieu d'habitation.

Actuellement, les quelques 62 parcelles du Potaclos sont cultivées par des habitants du quartier, ainsi que par une institution et des associations.

Ce type de projet permet de créer un lien social fort entre les participants et favorise la vie de quartier autour de ces espaces. Les potagers urbains permettent également aux habitants des villes de retrouver le sens de la terre, des saisons et de la qualité des fruits et des légumes de proximité cultivés dans le respect des écosystèmes.

Pour plus d'informations, contactez nous !






_

Ô D'ICI


_

Ô D'ICI n'est pas un produit ou une marque, c'est de l'eau potable, votre eau, celle des fontaines ou des robinets, que ce soit chez vous ou à l'extérieur !

Afin de valoriser l'eau du robinet, Ô d'ici propose trois offres adaptées aux: entreprises, citoyens et restaurateurs, ceci dans le but de pouvoir de l'eau de source où que vous soyez.

Pour plus d'informations sur ces différentes offres, vous pouvez vous rendre sur le site Ô d'ici


_

L'AGRIHOTTE


_

Par l’intermédiaire de son Agenda 21, la Ville de Vevey a donné l’impulsion à la création d’une structure rapprochant producteurs et consommateurs de la région. C'est ainsi qu'est née l'Association L'Agrihotte en 2005, suite à l'intérêt manifesté par le public lors de la soirée discussions-conférences "Produits du terroir". En effet, cette dernière visait à faire découvrir l’agriculture contractuelle et sonder l'avis de la population locale.

Les produits proposés par l'Agrihotte:

  • sont élaborés dans le respect des prestations écologiques requises ou de façon entièrement biologique,
  • ne reçoivent que le minimum de traitements
  • sont produits près de chez vous et nécessitent un transport limité
  • toutes les étapes de leur production sont transparentes
  • les producteurs reçoivent un prix équitable pour leur travail
  • vous vous donnez l’occasion de découvrir des variétés peu ou mal connues.



_

GOBELETS RÉUTILISABLES

_

Principes:

La Ville de Vevey et le SIGE, en partenariat avec l’entreprise Ecocup, ont fait l’acquisition de 20'000 gobelets réutilisables afin de les mettre à disposition des organisateurs de manifestations. En s’assurant que les organisateurs utilisent des gobelets réutilisables, la Ville compte notamment limiter les déchets, la pollution et le travail de la voirie.

L’Agenda 21 met à disposition des organisateurs au maximum 1000 gobelets pour les manifestations de petite ampleur. Pour les manifestations qui nécessitent plus de 1000 gobelets, prière de contacter l’Agenda 21 pour connaître la marche à suivre.

Les gobelets (en polypropylène), ont une contenance de 25cl avec graduation (5 ; 10 ; 15 ; 20 ; 25dl) et sont décorés d'un dessin bleu ou vert et des logos de la Ville et du SIGE.

Conditions (pour le prêt de max. 1'000 gobelets) :

Consigne : pendant la manifestation, les gobelets sont consignés Fr. 2.-, somme qui s’ajoute au prix des boissons. Les clients peuvent ensuite ramener les gobelets aux stands chargés de la gestion des consignes et récupèrent les Fr. 2.- .

Frais : les gobelets non rendus sont facturés à l’organisateur Fr. 2.- /pièce (= prix de la consigne). 10% sont déduits du total en compensation des éventuels oublis de consignes ou pertes de gobelets. C’est cette somme qui couvre la prestation globale d’Ecocup.

Nettoyage : les gobelets doivent être rendus propres et secs.


Dès le 1er janvier 2019, l’utilisation de gobelets réutilisables est  obligatoire pour toutes les manifestations veveysannes.


Plus d'informations sur l'écobilan des différentes sortes de vaisselle  ici











__

Pourquoi l’Agenda 21 cherche-t-il à promouvoir les produits de la région ?

En termes de consommation ville-campagne, l'Agenda 21 vise principalement les objectifs suivants:

  1. Sensibiliser un large public aux avantages d’une alimentation de proximité et des circuits courts entre producteurs et consommateurs, notamment en terme de santé, de qualité des produits et de bilan écologique;
  2. Tisser ou renforcer les liens entre consommateurs, producteurs et détaillants locaux et d’une manière générale entre citadins et ruraux ;
  3. Promouvoir la vente directe des produits locaux et développer des débouchés économiques pour les agriculteurs et détaillants de produits régionaux ;
  4. Permettre le développement d’actions concrètes entre les différents partenaires.

La proximité entre producteur et consommateur permet de limiter l’atteinte à l’environnement due au transport et constitue une garantie de fraîcheur et de bonne traçabilité du produit, ce qui renforce la sécurité alimentaire pour le consommateur.

Les circuits courts entre consommateurs et producteurs (vente directe ou par l’intermédiaire de détaillants locaux) permettent d’assurer des revenus stables et équitables aux agriculteurs à des prix attractifs pour le client et favorisent ainsi le maintien du tissu agricole et la préservation des paysages de la région.

Un consommateur informé peut, par ses choix, promouvoir des modes de production écologiquement, économiquement et socialement durables.