Loading

Les Cinéma Rex fêtent avec faste leur 75e anniversaire

Lundi 27 octobre 2008 a constitué le point fort des festivités qui ont marqué cette année les 75 ans du principal cinéma veveysan, Le Rex, centre névralgique de l'entreprise Cinérive dirigée par Yves Moser, fils du fondateur du Rex Léon Moser.

Le cinéma Rex a été créé en 1933 dans un tout nouveau bâtiment, érigé sur des terrains communaux et destiné à accueillir une centaine d'appartements. Ces habitations étaient non seulement bienvenus en période de pénurie de logements, mais cette construction a également constitué un apport de travail important vu le chômage touchant Vevey dans les années 30.

Le bâtiment, oeuvre du célèbre architecte Alberto Sartoris, abritait, outre le cinéma, une grande brasserie ainsi que, jusqu'en 1940, la Maison du Peuple, siège du Parti socialiste. La brasserie était gérée par l'oncle de Léon Moser, qui avait fait venir son neveu pour s'occuper de la salle de cinéma.


Encore aujourd'hui à la tête de l'entreprise familiale, M. Yves Moser (ci-dessus) a pris la succession de son père sans avoir vraiment choisi le cinéma. Mais, ayant baigné toute sa vie dans cette ambiance, il est beaucoup plus qu'un simple exploitant de salles. Comme l'a relevé le Syndic Laurent Ballif dans son allocution, l'apport des Moser à Vevey est tout autant culturel et urbanistique que financier ou commercial. Il en veut pour preuve l'appui qu'Yves Moser a apporté à toute l'épopée du film du festival de comédie de Vevey, et sa contribution encore aujourd'hui aux dernières éditions du Festival Images.


Historien du cinéma et directeur artistique de l'édition 2006 du Festival Images, M. Roland Cosandey a recréé une soirée fictive comme dans un cinéma du passé. Pour ce faire, il a choisi un film de la même année que l'ouverture du Rex, 1933, avec "Zéro de conduite" de Jean Vigo. Ce moyen métrage était précédé de deux courts métrages:
- "Je vous salue Léon", hommage du cinéaste veveysan Daniel Bovard filmant Yves Moser en train d'évoquer son père.
- "Tour de chant", un enregistrement rarissime à Paris de Gilles (Jean-Villard Gilles) et Julien, datant également de 1933.

Le Rex était transformé en musée du cinéma en noir et blanc, avec un grand nombre de photos présentant Léon Moser avec de grandes vedettes du cinéma français. A cela s'ajoute un Livre d'Or ainsi qu'une mini-plaquette éditée pour l'occasion, en attendant pour les mois à venir un véritable ouvrage retraçant l'histoire de la famille Moser et du Rex.

Pour l'occasion, le prix de la séance était celui du billet le plus cher du balcon de 1933: 3 francs. Pour ce prix symbolique, les invités et les spectateurs avaient droit non seulement à la séance - commémorative, normale ou avant-première, selon les salles - mais également à une généreuse pasta-party. La foule était au rendez-vous durant toute cette soirée de lundi.

Dans cette rubrique