Loading

Les Veveysans renoncent au projet du Rivage

Revenant sur sa position de 2007, la population veveysanne a majoritairement refusé, le 3 mars 2013, de prolonger le délai de vente du restaurant du Rivage. Le projet jumelé Réhabilitation du Château de l'Aile/Construction d'un nouveau restaurant ne se fera donc pas. L'avenir de la salle del Castillo devra être précisé.


Dans la salle de l'Hôtel-de-Ville où s'est déroulé le dépouillement, le silence était inhabituel au moment où les derniers résultats étaient saisis, dans l'attente d'un résultat qui a été jusqu'au bout incertain.

Le NON l'a finalement emporté avec 2'178 suffrages (51,28%), contre 2069. La participation pour cet objet communal a été de 38,48%, alors que celle des votations fédérales a été de 45,56%. Cette différence s'explique d'une part par le fait que le vote des étrangers, qui ont le droit de se prononcer uniquement sur les objets communaux, n'a atteint que 20%, et d'autre part en raison de 300 votes blancs constatés sur des bulletins où les électeurs ne se sont prononcés que sur les objets fédéraux.


Preuve que le sujet a sensibilisé les votants et surtout que la solution n'était pas claire dans tous les esprits, le vote du dimanche matin a été bien fréquenté. Près de 50 ont été enregistrés dans l'entrée de l'Hôtel-de-Ville, alors que la boîte aux lettres du Greffe débordait d'enveloppes au moment de la dernière levée.

La campagne avait été intense dans les dernières semaines, les affiches étant elles-mêmes parfois peu claires en raison de la complexité intrinsèque du sujet.

La prolongation du délai qui était demandé devait permettre d'attendre la décision finale concernant le plan de quartier du Rivage. Avec ce refus populaire, l'acte de vente revient à sa teneur initiale, qui contenait un délai impératif au 31 décembre 2012 pour l'obtention d'un permis de construire. Le promoteur, Projet 109, n'aura donc pas la possibilité de présenter un projet concret pour la reconstruction du restaurant du Rivage. Compte tenu de la situation, on peut craindre qu'il n'y ait pas de nouveau restaurant à cet endroit avant plusieurs années.
Quant à la salle del Castillo, si les travaux en cours pourront certes être menés à terme, elle risque de ne pas bénéficier d'une isolation photique suffisante.