Loading

Décès de Roger Delapraz, célèbre revuiste et créateur de Carnotzet

Alors que la revue de Gabouille battait son plein au Théâtre de la Grenette, nous apprenions le décès, le 23 mars 2006, de Roger Delapraz. Auteur des Revues de Vevey de 1951 à 1972 et de la Revue de Corseaux de 1973 à 1993, il avait également créé l'émission Carnotzet à la Télévision suisse romande dans les années 1980.

Bien qu'ayant quitté la scène depuis plus de 10 ans, Roger Delapraz demeurait une personnalité veveysanne de première importance. Fin connaisseur de la vie locale, il prenait plaisir à suivre l'actualité veveysanne et se promenait abondamment en ville.
Une détérioration de sa santé avait imposé, l'an dernier, un hébergement à l'établissement médico-social des Berges du Léman, à proximité de son domicile. C'est là qu'il est décédé le 23 mars dernier, dans sa 89ème année.
Nous présentons à sa famille, et en particulier à son épouse Misette Delapraz-David, nos plus sincères condoléances.

A ses débuts, Roger Delapraz, né en 1917, typographe de profession, a joué dans plusieurs revues écrites par Edouard Buvelot, qui était l'auteur, parfois avec Fédia Muller, de toutes les revues depuis la fin des années 1920 jusqu'en 1950.

La première revue dans laquelle son nom apparaît - il fait partie de la troupe des "boys" ! - est «Sel... Art... Vue», d’Edouard Buvelot et André Bergonzoli, qui est présentée en novembre 1948 par le Vevey-Sports avec le concours de l’Education physique féminine de Vevey et du Quartett de Radio-Lausanne. Andrée Walser est également de la distribution, dans le rôle de Miss Revue.



Faisant sa première apparition dans les Revues de Vevey en 1948, Andrée Walser était une meneuse de revue typique. Son bagoût et son entrain feront merveille également à la tête de la Revue de Corseaux dans les années 1970-1990. Elle enregistrera même un 33T de ses meilleurs sketches de cette revue.

 

Photo de gauche: Roger Delapraz dans le livret de la première revue dont il est l'auteur, "A plein jet", en 1951.



Albert Urfer était déjà un habitué des distributions des revues de Buvelot. Il est demeuré un fidèle de Roger Delapraz et a participé pratiquement jusqu'à la fin de sa vie aux Revues de Corseaux.

En 1950, il est vraisemblable qu’il joue à nouveau dans la revue «Déridez- vous», dernière œuvre de Buvelot, en collaboration avec Torrès. On y trouve également Albert Urfer, Andrée Walser et Georges Cornu.

L'année d'après, Roger Delapraz prend la succession de Buvelot. Sa première œuvre est, en 1951, «A plein jet», de Delapraz et Cornu, revue locale en 1 prologue, 2 actes et 15 tableaux, présentée par la Société des Sapeurs-Pompiers de Vevey au bénéfice de son fonds d’entraide avec le concours de l’Education Physique Féminine de Vevey.

Suivront ensuite en 1952 "Art...dit Vevey", puis "Vignes et rognes" (1955), une reprise de "Art...dit Vevey" en 1956, et ainsi de suite jusqu'en 1972.


Cette brève notice biographique ne rend pas pleinement justice aux talents multiples de Roger Delapraz. Si des lecteurs disposent de documents écrits, de photos ou d'enregistrements concernant son activité (revues de Vevey et de Corseaux), cette rubrique pourra être enrichies de ces informations. Prière de les faire parvenir au Service informatique de la Ville de Vevey (mail à info@Vevey.ch).

En 1973, il désire pouvoir écrire autre chose que simplement des bouts rimés sur des airs à la mode à propos des petits épisodes locaux. Il voulait faire quelque chose qui ressemblerait au Quart d’heure vaudois, l'émission disparue de Sottens.
Roger Delapraz entendait faire autre chose qu’un spectacle dans une salle de théâtre. Il voyait plutôt un style de café-théâtre, avec des tables, dans une ambiance conviviale, où les gens pourraient consommer. Cela n’était plus possible au Théâtre de Vevey, et il considérait que la Salle del Castillo était trop grande.
Alors qu'il cherchait une salle, quelqu’un lui conseille d'aller voir la nouvelle salle de Chatonneyre, construite juste une année auparavant. Les responsables du lieu ne sont guère convaincus des chances de succès, et ne s'engagent que pour l'accueil d'un seul spectacle.
Très rapidement, pourtant, le succès est au rendez-vous, et la revue de Corseaux connaîtra une réussite qui ne se démentira pas jusqu’à sa dernière édition, en 1993.

La régularité des revues de Corseaux lui a valu un public fidèle, dont un réalisateur de la télévision habitant à La Tour-de-Peilz. Il filme une édition de la revue, et réussit à convaincre la direction de la TSR de faire une émission de ce type. Un essai est réalisé durant la période de Noël/Nouvel-An 1985, qui fut baptisé Carnotzet. Le public apprécia, et la TSR décida d’en produire une série.
Le projet télévisé comprend les deux compères de la Revue de Corseaux, Roger Delapraz et Gaston Presset, mais le reste de la distribution est composée de comédiens professionnels de la région genevoise. Des dissensions entre les créateurs et les interprètes feront que le principal concepteur, Roger Delapraz, sera évincé de la série, qui continuera sur sa lancée avec la seule présence de Gaston Presset.
Le décès subit de celui-ci porta un coup fatal à la série, qui continua encore pour quelques épisodes mais perdit rapidement de son audience. Abandonné au début des années 1990, Carnotzet a fait l'objet d'une édition en cassettes par la TSR, et des épisodes sont reprogrammés régulièrement, comme récemment en ce début d'année 2006.